Google+

Jean Bourdeau voudrait « flinguer » mères, enfants et manifestants

Publié le 04 juin 2013 par Louis Marie

Qui est vraiment Jean Bourdeau, assistant parlementaire du sénateur Jean-Pierre Michel, qui fut le rapporteur de la loi Taubira au Sénat ? Portrait « social ».

jean bourdeau

Hier, mardi 3 juin, « Le Réel » publiait un court article pour pointer l’incroyable dérapage d’un assistant parlementaire : celui de Jean-Pierre Michel, sénateur PS qui fut le rapporteur du texte de la loi « mariage pour tous » au Sénat.

Jean Bourdeau, c’est le nom du jeune homme originaire de Chateaudun (Centre), avait en effet posté sur Twitter le 26 mai, jour de la grande Manif Pour Tous à Paris, le message suivant :

Une semaine plus tard, à la réaction d’un « Veilleur » qui lui demandait s’il comptait réellement « tirer sur les manifestants », l’assistant parlementaire répondait très prosaïquement : « Au Goulag ».

tweet au goulag

Le sénateur Jean-Pierre Michel, informé rapidement de ce clash, avait alors tenu à intervenir publiquement. Mais au lieu de rappeler à l’ordre son collaborateur, il lui exprimait son soutien en évoquant une « menace » reçue par mail :

Alors que, le matin même, le collectif de La Manif Pour Tous avait tenu une conférence de presse sur la répression policière subie par ses militants, un élu de la République et son assistant menaçaient donc de mort et de déportation les opposants à la loi Taubira.

En faisant un rapide tour des réseaux sociaux, « Le Réel » a découvert que Jean Bourdeau avait déjà eu des mots plus que douteux, concernant cette fois les « morues » et leurs « mômes » qui avaient le malheur de se trouver dans sa rame de train. Et déjà, il posait sous forme de hashtag une question inquiétante : « Où c’est que j’ai mis mon flingue ? »

Bien sûr, en consultant son profil Facebook, on note que le jeune homme est un fan du chanteur Renaud, auteur et interprète de la chanson « Où c’est que j’ai mis mon flingue ? » Mais on doute que l’artiste apprécierait d’être ainsi repris pour désigner des mères et leurs enfants.

Détail étonnant : Jean Bourdeau, fraîchement débarqué sur Twitter puisque son premier tweet date du 4 mai, avait auparavant qualifié Frigide Barjot – pourtant elle-même opposée aux actions du Printemps Français et engagée aux côtés des homosexuels – d’ « extrémiste ». Dans l’esprit visiblement confus du protégé de Jean-Pierre Michel, l’usage d’armes de poing, voire de guerre, ou le Goulag seraient-elles des méthodes moins extrémistes que des manifestations sur la voie publique ?

Quoi qu’il en soit, Jean Bourdeau peut aussi se targuer d’une certaine proximité avec le président François Hollande. En témoigne cette photo d’une dédicace du chef de l’Etat, accessible en mode « public » sur sa page Facebook :

dédicace hollande full

email

8 Commentaires pour cet article

  1. Rominagrobis Says:

    C’est lequel le bon ?

    https://www.facebook.com/jean.bourdeau.71/about

    https://www.facebook.com/profile.php?id=100004453334407

    https://www.facebook.com/jean.bourdeau.56

  2. MB B Says:

    Je suis étonnée qu’aucune poursuite ne puisse sembler recevable en haut lieu contre ce môme mal élevé qui, en matière d’incitation à la haine, n’a de leçons à recevoir de personne.
    Le fait d’être attaché d’un parlementaire lui assure-t-il l’immunité ??

  3. brisard Says:

    Bonaparte tirant du canon était un tyran!Bourdeau,bête et méchant,adepte du queer à canon!

  4. beneficedudoute Says:

    Adepte du croisement d’informations depuis longtemps, je deviens dingue de voir à quel point je dois fouiller sur une bonne dizaine de sites d’information pour apprendre que des personnes haut placées sont en fait des dangers pour la démocratie.

    Cet individu a des propos qui, bien que de gauche (sic), sont du registre de l’incitation à la haine (un peu comme Bergé et sa bombe)

    http://beneficedudoute.wordpress.com/

  5. bataille de Tourtour Says:

    Violent,vulgaire,niaiseux :Joë Dalton. Un incapable dont le seul moteur est la haine de tout ce qui ne pense pas comme lui:forcément, puisque lui est dans le camp du Bien,dans le camp de la Vertu,les autres ne méritent que le flingue (la balle dans la nuque ?)ou le goulag pour y être rééduqués.

  6. Claude Germain Says:

    BOURDEAU , balourd , bourrique , bêtise ,bourde , boudin ,buse , baffe ,pour tout dire cette triste chose a l’apparence humaine a t’elle un cerveau ??? ou est t’elle une réincarnation d’Hitler ou de Staline ??? … semblable au parti qui l’emploie descendant du national-socialisme …..Surtout ne pas mettre une arme entre les mains de BOURDEAU car immédiatement il ferait une sacré bourde

  7. marjo Says:

    c’est quoi le cursus de ce jeune con?
    protégé par un sénateur PS de plus!!!
    pas étonnant que les français se détournent des hommes politiques qui sont les lichens de notre société

  8. Claude Says:

    Qu’est devenu le petit roquet Bourdeau, cette insignifiante perruche névrosée et son protecteur zélé Jean-Pierre Michel ? Mes amis et moi, étions à l’époque partagés entre le rire et le mépris, la stupéfaction du niveau de bêtise atteint et l’espoir que ces deux fanatiques malfaisants soient sanctionnés par les instances de leur Parti politique. Que nenni…On fustige, on punit qui touche à la sacro-sainte Taubira, celle qui à moins d’une condamnation à 5 ans de prison, absout les pauvres délinquants…mais lorsqu’il est question d’un petit attaché parlementaire d’un député de gauche… Halte, il n’y a rien à voir! Vous avez dit « écoeurant », vous avez dit « inadmissible », mais dites donc contesteriez-vous le droit de ces deux individus à être abjects ?

Ecrire un commentaire

Votre pub ici

Photos via notre Flickr

Voir toutes les photos

Votre pub ici

Votre actu

Proposez une information !