Google+

Pierre Bergé contre le mariage et pour une union civile, comme Barjot

Publié le 22 juin 2013 par Louis Marie

Invité du Petit Journal de Canal Plus ce vendredi 22 juin, Pierre Bergé a admis qu’il n’était pas pour le mariage, ni pour les hétéros ni pour les homos.

pierre bergé

Présenté à juste titre par Yann Barthès comme « l’ennemi public numéro un des anti mariage gay », l’homme d’affaires connu pour avoir fondé le magazine « Têtu » a créé la surprise sur le plateau du Petit Journal vendredi 22 juin.

Tout d’abord, l’animateur lui propose de relire lui-même à l’antenne son tweet où il accusait Frigide Barjot d’être responsable de la mort du jeune Clément Méric, activiste d’extrême-gauche récemment décédé.

L’invité s’exécute, assume. Mais lorsque le présentateur lui demande ensuite de commenter son retweet du message souhaitant qu’une bombe explose en pleine manif pour tous, l’homme de 82 ans a plus de mal à s’expliquer. Yann Barthès: « Ce n’est pas ce que vous pensiez? » Pierre Bergé: « Non, je ne pense pas du tout ça. »

Interrompant l’explication de l’homme d’affaires qui se dit « non-violent », l’animateur interroge: « C’est quoi votre plus gros défaut? » Et du tac-au-tac – pour ne pas dire en un clin d’oeil – Pierre Bergé répond: « La mauvaise foi. » A cet instant, nul téléspectateur ne peut en douter…

« Je ne suis pas pour le mariage des homos »

Mais le meilleur est à venir. Un peu plus tard, Yann Barthès demande au co-actionnaire du journal « Le Monde » : « Au fait, est-ce que vous êtes pour le mariage? » Réponse, toujours sans la moindre hésitation: « Non. »

Pierre Bergé développe: « Je trouve que le mariage, c’est une institution bourgeoise. Donc je ne suis pas pour le mariage des hétéros, et je ne suis pas pour le mariage des homos. C’est clair, ça, je suis pour une grande union civile. »

Alors pourquoi un tel acharnement contre les opposants au mariage pour tous, dont il vient d’admettre qu’il n’y était lui-même pas favorable? « On est venu me trouver, on m’a mis un peu en tête de gondole de cette affaire. Et eu égard à ma vie, mon passé, mes idées, un magazine que j’ai fondé, qui s’appelait Têtu, des livres que j’ai écrits, je ne pouvais pas refuser. »

Pour ne pas froisser ses protégés des associations LGBT dont on a compris qu’ils s’étaient appuyés sur sa notoriété alors même qu’il ne partageait pas leur revendication, il précise tout de même: « C’est bien volontiers que je suis allé dans cette aventure. Et je ne le regrette pas une seconde. »

L’animateur lui fait remarquer que Catherine Deneuve avait défendu la même position concernant le mariage et l’union civile, mais que ses propos lui avaient valu de se faire « trasher » sur Internet par la suite. Pierre Bergé balaie : « Non mais c’est parce que les gens ont cru qu’elle était homophobe, ce qui n’est pas vrai. Moi on ne pourra pas dire ça de moi, quand même. »

L’ex-propriétaire de « Têtu », opposé au mariage, soutient ainsi sans sourciller que les millions d’opposants mobilisés par Frigide Barjot sont des homophobes et des nervis d’extrême-droite, alors même qu’il partage précisément son opinion en faveur d’une union civile… Parce qu’elle, on peut bien dire ça d’elle, quand même?

email

2 Commentaires pour cet article

  1. Zanzan59 Says:

    Pépère il faudrait prendre tes petites pilules et rentrer a la maison de retraite !!! Tu divagues et tu dis n’importe quoi mais tes propos peuvent faire très mal a certaines personnes !!!! Si ses mêmes personnes t’avaient demander de te jeter sous un train tu l’aurais fait parce que tu ne pouvais pas leur refuser !!!! Je savais qu’il y avait des cingles mais pas a ce point la !!!!!

  2. Bertrand de Shanghai Says:

    Bien évidemment ! Tout comme les défenseurs de ce projet, l’objectif prioritaire de cette loi n’est pas le mariage pour tous, mais la déstructuration de l’institution !
    Aucun de mes interlocuteurs favorable à ce projet n’était marié ! Étrange ? Non ! Tous étaient soit célibataire/divorcé et avaient donc subi un échec, ou encore célibataire/concubin, ayant multiplié les partenaires et ne souhaitant pas s’engager ! Pour défendre le mariage, il faut effectivement fusionner avec certaines valeurs, autres que l’apport des droits reliés à l’aspect financier du foyer.
    Conclusion: Il n’y avait pas d’homophobie dans la contestation, mais l’hétéro-phobie et la catophobie est latente.
    Pour quel résultat ? L’émergence d’une antipathie dégénérative envers la population minimaliste et homosexuelle. Beau résultat Président Hollande ! Au moins s’est il assuré le financement de sa prochaine campagne électorale en 2017. Moi je gouverne pour le clientélisme et les copains …

Ecrire un commentaire

Votre pub ici

Photos via notre Flickr

Voir toutes les photos

Votre pub ici

Votre actu

Proposez une information !