Google+

La loi Taubira invente l’acte de naissance sociale

Publié le 01 juillet 2013 par Louis Marie

Le nouvel Acte de naissance des enfants adoptés permet de rayer la mention « père » ou « mère » inutile. Avec les « parents sociaux », vient la « naissance sociale ».

Fantasmes ? C’est ce que la majorité répondait à l’opposition qui s’indignait contre les conséquences immédiates du « mariage pour tous » : l’invention d’une filiation virtuelle, créée par une loi permettant de dire qu’un enfant est « né » de deux pères ou deux mères.

Cette absurdité, véritable insulte au bon sens, est pourtant en passe de devenir… une réalité. En cas d’adoption par un couple homosexuel, l’enfant sera bien « né de » deux parents de même sexe. Sur le papier, bien sûr – en l’occurrence, le nouvel acte de naissance que voici:

acte de naissance

Le document, qui s’intitule toujours « Acte de naissance », propose de remplir deux cases correspondant aux parents adoptifs, mais il est désormais possible de rayer la mention (« père » ou « mère ») inutile.

Ainsi, pour la loi française, certains enfants n’auront pas de mère, ou pas de père. Aucune « naissance » n’étant biologiquement possible dans une telle configuration, il convient donc dés lors de parler d’une « naissance sociale ».

Les enfants élevés par deux personnes de même sexe fêteront-ils chaque année leur « anniversaire social », entourés de leurs « parents sociaux », célébrant leur date de « naissance sociale » ? Fantasmes, sûrement…

email

Ecrire un commentaire

Votre pub ici

Photos via notre Flickr

Voir toutes les photos

Votre pub ici

Votre actu

Proposez une information !