Google+

Archives par mot-clé | "Manuel Valls"

Tags: , , , ,

Valérie Trierweiler et Manuel Valls accueillis par des anti mariage gay

Publié le 01 juin 2013 par Louis Marie

La compagne du président de la République et le ministre de l’Intérieur étaient attendus par des opposants à la loi Taubira au Théâtre des Champs Elysées. Lire la suite

Commentaire (0)

Tags: , ,

26 mai: les ministres exagèrent beaucoup…

Publié le 26 mai 2013 par Irène Motihari

Dimanche 26 mai 2013, les Français opposés à la loi Taubira sont une fois de plus appelés à manifester à Paris. C’est le quatrième rassemblement national après ceux du 17 novembre, du 13 anvier et du 24 mars. Samedi 25 mai, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a fait part de son inquiétude et a appelé les familles à manifester sans leurs enfants. Il a également annoncé qu’il étudiait l’éventualité d’ « interdire le ‘Printemps français’. Les médias relaient depuis plusieurs jours « les risques de violence » et titrent sur « la manif sous haute surveillance ». Il semblerait donc que le danger de « débordements » soient très élevé, et le potentiel de violence particulièrement inquiétant.

Qu’en est-il en réalité ? Au cours des quatre grandes manifestations, aucun dégât n’a été constaté. Les enfants n’ont pas été blessés, hormis par… la police, lorsque, le 24 mars, des gaz lacrymogènes ont été vaporisés en direction de la foule. Aucun policier ou gendarme n’a été blessé lors de ces grandes manifestations, où pourtant, selon la police, plus de 300.000 personnes (13 janvier et 24 mars) étaient présentes. D’où vient la tension, si ce n’est des déclarations des autorités, reprises telles quelles dans les médias ?

manuel-valls-entend-defendre-le-bilan-des-policiers-a_1164970_460x306

Sur la question des groupes extrémistes, qui semblent particulièrement inquiéter à la fois la police et les organisateurs, ils sont connus et identifiés. La police les suit et les connaît, ils seraient environ 500 selon les estimations par les spécialistes. Lors de la manifestation parisienne du 16 avril, certains d’entre eux ont attaqué les barrières qui protégeaient le Sénat. Lors de la manifestation suivante, ils ont été exfiltrés par la police qui les a discrètement interpellés. Les forces de l’ordre ont les renseignements et les moyens pour éviter qu’ils perturbent des manifestations, en particulier un défilé qui depuis le début a affirmé son caractère pacifique et familial.

Les manifestants, responsables du chômage

Bernard Cazeneuve, ministre du Budget, était l’invité d’Europe 1 dimanche matin. Interrogé sur la Manif Pour Tous, le ministre a affirmé que la loi étant promulguée, les manifestations devaient cesser. Pourtant, le CPE et la loi Savary sur l’enseignement privé ont été abrogées alors même que ces deux lois avaient été promulguées. Le Parti socialiste a soutenu les manifestants qui ont défilé contre le CPE après la validation de la loi.

Le ministre n’a pas hésité à faire un rapport étonnant entre les manifestations contre le mariage homosexuel et la situation économique. Selon lui, les manifestations « contribuent à un climat néfaste pour la croissance ». Même si ces déclarations sont dictées par le discours politique, rendre les manifestants responsables des difficultés économiques semble – au bas mot – très exagéré.

Commentaire (0)

Votre pub ici

Photos via notre Flickr

Voir toutes les photos

Votre pub ici

Votre actu

Proposez une information !